clef sol

La Charte de l'enseignement artistique spécialisé en musique, danse, et théâtre, texte aux dimensions politiques et philosophiques, édicté par le Ministère de la Culture et de la Communication, réaffirme l'importance de l'éducation artistique : « premier vecteur de la démocratisation culturelle qui permet de former le sens esthétique et de développer la sensibilité et l'éveil à travers la rencontre de l'imprévu, le plaisir de l'expérimentation, la connaissance d'œuvres de référence. La formation artistique est reconnue aujourd'hui comme constitutive de l'éducation des enfants et des jeunes. Elle participe à la formation de leur personnalité,

développe leur culture personnelle et leur capacité de concentration et de mémoire. Elle prépare ainsi les jeunes à tenir un rôle actif dans un espace de vie en constante mutation en confortant l'intuition de l'échange et la réalité de la pratique collective ».

Par le biais de la charte, l'État confirme le besoin de redéfinir la nature des interventions des établissements d'enseignement artistique spécialisé et l'articulation des responsabilités des différentes collectivités publiques vis-à-vis de ces établissements. Il ne serait en effet pas pensable, sans partenariat avec celles-ci, d'avancer significativement sur le plan de la réduction des inégalités sociales et des réponses à apporter au plus près des attentes de la population. Ces établissements doivent être de véritables centres d'animation de la vie culturelle au cœur de la cité. (http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/lettre/dossiers/sup80.pdf)

clef sol

Le projet pédagogique

Le projet pédagogique de l'école de musique énumère les différentes orientations du projet d'établissement. Il défini entre autres les objectifs pédagogiques émanant de l'équipe pédagogique et mis en œuvre par les Villes de Saint-Romain-en-Gal, Sainte-Colombe, Saint-Cyr-sur-le-Rhône.

L'école de musique de CYROCO est un lieu d'enseignement de la musique, un lieu où la pratique amateur à toute sa place, un lieu de rencontres et d'échanges artistiques où les pratiques collectives sont privilégiées, un lieu de sensibilisation des publics, un lieu de diffusion, d'échange, de conseils et de ressources.

L'articulation entre les demandes des publics, les compétences des professionnels, les moyens budgétaires territoriaux fait l'objet d'une réflexion permanente entre élus, enseignants, élèves et différents partenaires. La pertinence des projets soutenus par l'équipe, la cohérence des actions mises en œuvre sur le terrain, la recherche de partenariat permettent à l'établissement de proposer un enseignement de qualité, adapté aux demandes et d'être un lieu de vie « ouvert » à la collectivité.

 clef sol
L'enseignement musical

L'école de musique est avant tout un lieu d'enseignement. L'équipe pédagogique est présente pour encadrer, conseiller et évaluer l'élève. Les parents d'élèves sont obligatoirement associés à cette démarche en encourageant, en veillant à une pratique régulière, en participant aux auditions et en rencontrant les professeurs. Si la pratique musicale fait référence à des notions de plaisir et de loisir, elle ne doit pas occulter la notion d'efforts et de progression pour un résultat satisfaisant. Pour cela, deux cycles d'études ont été élaborés. Chaque cycle est d'une durée de 3 à 5 ans en moyenne. Le passage d'un cycle à l'autre se fait par une évaluation, les résultats sont consignés dans un cahier que l'élève pourra récupérer à son départ de l'école.

Néanmoins, des auditions, des concerts ou des évaluations continues permettent d'apprécier les progrès de l'élève. Au terme du second cycle, l'élève pourra poursuivre une formation personnalisée. On privilégiera la musique d'ensemble. Au cours de sa scolarité, l'élève aura plusieurs professeurs référents qui complèteront chacun avec sa spécialité ou sa spécificité sa formation.

 clef sol
La formation musicale

Elle est la base pour une connaissance et une culture musicale qui servira l'élève tout au long de sa vie et plus particulièrement dans sa pratique instrumentale.

Les programmes sont établis et renouvelés en fonction du niveau, des âges, des centres d'intérêts des élèves et des projets de l'école. En concertation avec l'équipe pédagogique, des passerelles entre la pratique instrumentale, les pratiques collectives et la formation musicale sont créées pour que les élèves donnent du sens à leur apprentissage. Les notions fondamentales de lecture, de justesse, de déchiffrage, d'écoute seront directement mises en pratique lors d'ateliers collectifs (instrumentaux ou vocaux).

Ces ateliers pourront varier dans leur forme d'une année à l'autre, mais l'élève sera toujours placé au cœur d'un dispositif lui permettant de progresser individuellement et dans le cadre d'une pratique collective. Ces passerelles permettent également à tous les professeurs de participer à l'encadrement du parcours de l'élève. Elles évitent le cloisonnement des activités au sein de l'établissement.

 clef sol
La formation instrumentale

Un temps de formation individuelle est proposé pour l'apprentissage d'un instrument, toutefois il sera suggéré à l'élève, dès son approche instrumentale, une pratique collective. Le professeur trouvera les supports adéquats pour lui permettre d'optimiser les progrès de ses élèves.
Tous les moyens seront mis en œuvre pour donner à l'élève une autonomie dès le second cycle, pour lui permettre de se situer au sein d'un groupe et pour lui donner les outils indispensables à une pratique instrumentale de qualité. Des évaluations ponctueront la scolarité de l'élève. Les modalités de ces évaluations sont décrites dans le règlement intérieur.

 clef sol
Les pratiques collectives
La place réservée aux pratiques collectives doit être consolidée pour s'affirmer comme centrale. Si, à l'évidence, l'exigence d'une formation individualisée demeure, c'est bien pour la grande majorité des élèves, la musique d'ensemble qui sera le cadre privilégié de la pratique future. Il s'agit donc de mettre les acquisitions individuelles au service d'un collectif. L'affirmation de ce nouvel objectif constitue un véritable enjeu d'évolution de notre enseignement et conduit à :
  • améliorer l'articulation avec les autres disciplines (Formation musicale et Formation instrumentale) de manière à ce que tous les professeurs de l'équipe pédagogique jouent leur rôle dans la préparation de l'élève en regard de la pratique collective choisie.
  • rechercher un équilibre entre l'intérêt collectif (équilibre des orchestres) et le projet individuel de l'élève.
  • assouplir l'organisation pour permettre la mise en œuvre de projets spécifiques.
  • fixer les objectifs pédagogiques de chaque ensemble en lien avec le parcours de l' élève (notion de cohérence entre le parcours et la pratique collective suivis).
  • organiser son évaluation (définir en particulier le lien entre cette évaluation et le changement de cycle).
  • repréciser l'articulation entre le niveau instrumental de l'élève et le niveau de la pratique collective suivie.
 clef sol
La conception des projets

Si l'école de musique est avant tout un lieu d'enseignement, force est de constater qu'elle ne peut évoluer qu'en proposant des projets fédérateurs à plusieurs niveaux :

  • élèves : créer des liens
  • professeurs : complémentarité des enseignements/stimuler et encourager les idées
  • partenariats : aide technique, logistique, financière, artistique/permettre les échanges

Ces projets doivent être adaptés pour l'établissement, discutés lors de réunions pédagogiques, approuvés et soutenus par l'équipe, puis présentés aux élus. Ils seront validés, soutenus et accompagnés par les élus et les différents services des Villes. Un bilan des différentes actions doit être également réalisé pour une bonne lisibilité du projet d'établissement.

Ces actions doivent soutenir et viennent en complément des activités internes de l'école. Elles ne doivent en aucun cas empiéter sur l'enseignement. Tous les professeurs de l'équipe pédagogique jouent leur rôle dans la préparation de l'élève à sa pratique collective .Ces projets feront l'objet d'une dotation financière à la hauteur des subventions allouées.

 clef sol
Le rôle de l'école dans la cité
Les différents publics

L'école de musique accueillera dans la limite des places disponibles tous les élèves désireux de pratiquer un instrument ou un ensemble collectif.

Les évènements dans la cité

L'école de musique, par la diversité des ensembles qu'elle propose, peut proposer des actions en dehors de ses murs : concerts, action de sensibilisation auprès de scolaires ou autre, partenariat musical¥ Ces actions devront toujours avoir un but pédagogique si elles engagent des élèves et ne devront pas pénaliser l'enseignement au sein de l'établissement (absences de professeurs ou d'élèves).
Toute action entreprise sera soumise à un avis favorable de la direction de l'école et des élus en charge de l'établissement.

Un lieu de complémentarité

Les professeurs seront associés aux décisions concernant les contenus de l'enseignement, les modalités d'application, les projets internes à l'établissement, les actions extérieures.

La collaboration entre les différents membres de l'équipe doit être efficace en direction des élèves tout d'abord et également dans l'investissement lors des projets. Ils pourront proposer et encadrer certaines actions en accord avec la direction et les élus de la Ville. Ces actions doivent avoir des objectifs pédagogiques bien définis.

Un lieu de ressources

Enfin, l'école de musique est un lieu de ressources et de conseils qui tente de répondre aux diverses sollicitations dans la mesure de ses moyens humains et financiers.

Par son enseignement et la qualité des projets réalisés, l'école de musique CYROCO offre un espace de pratique musicale adapté à ses moyens.

Elle permet l'épanouissement des élèves par des contenus sans cesse renouvelés. Elle favorise les échanges entre publics d'âges et de niveaux différents, de zones géographiques plus ou moins proches par le biais de projets fédérateurs encadrés par des professionnels attentifs à leur mission.